Zardoz (1974)

Ici, il s´agit d´imaginer un remake américain de Holy Mountain de Jodorowsky, avec Sean Connery, Pony-Tailed, Fuman-chu-ed, en caleçons rouges, en bottes d´eau et avec un GUN ! C´est l´histoire du barbare Ze qui traverse du côté des immortels qui ne savent plus quoi faire de leurs peau même s´ils possèdent des pouvoirs psychiques-téléchinésiques qui font cling-cling (des bruits de clochettes). Les immortels ont beau utiliser des prismes de crytal pour examiner les intentions de Zed, celui-ci, parce que c´est Sean Connery résiste. En vérité, Zed veut les remettre à jour sur le concept de la mort. Je vais m´arrêter ici de peur de devenir cohérent ou pertinent dans un contexte qui ne s´y prête pas !

Pas de cote.

Publicités

Une réponse à “Zardoz (1974)

  1. J’ai l’impression de voir une photo du colonel Russel Williams.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s