Archives de Catégorie: (50) FIFTIES

Invasion of the body snatchers (1956)

À la croisée de l´horreur et de la sc-fi, ce classique de Don Siegel est un to-be-seen. Body Snatcher est un film de pure paranoia. De mystérieuses créatures venues de l´espace qui ne semblent pas disposer de corps propres infiltrent des corps humains et prennent possession de leurs esprit durant la nuit. Seul changement notable: les humains possédés sont dorénavant dépourvus de toute émotivité. Mais comment être certain qu´une telle menace s´opère ? Seul quelqu´un de perspicace et de viril comme le docteur Miles Bennell saura percer le mystère. Mais saura-t-il convaincre ses pairs à temps ? 

 Don Siegel réussit, sous le camouflage du B, à créer une allégorie de la peur de la menace rouge qui hante les États-Unis lors de la guerre froide. Les body snatchers sont-ils des espions soviétiques?  Est-ce que le communisme et ses valeurs d´égalité transforme les êtres humains en légumes sans affectivité ni personnalité ?

Cote : 8 / 10

Forbidden Planet (1956)

Avant même que l´homme mette le pied sur la lune, les retentissants succès de Star Trek ou les ignobles Star Wars, Fred M. Wilcox, comme plusieurs directeurs de films B des années 50, anticipe l´exploration spatiale à sa façon. À bord d´une soucoupe volante, un équipage uniquement consitué d´hommes «18 competitively selected super-perfect physical specimens with an average age of 24.6 » (on est à une époque où une Julie Payette serait une honteuse aberration ) doit faire un rapport sur la mystérieuse planète Altair-4. À peine nous approchons nous que le docteur Morbius, unique survivant (mise à part sa pulpeuse fille) de la précédente  mission d´éclairage lance un message très clair : foutez le camp, c´est dangereux ici! Quoi de mieux pour stimuler les couilles du comandant John J. Adams  interprété par LIESLIE NIELSON. Les voilàs qui débarquent sans casques sans suits armés de fusils aux lasers coloriés à la main dans les décors en carton de la planète Altair-4. Le comandant saura-t-il vaincre la créature du ÇA «the monster from the id» et se taper en dessert la pulpeuse fille du docteur ?! Le robot Robbie est-il gentil ou méchant ? Est-ce qu´il mord ou il lèche ?

The Forbidden Planet est probablement l´un des usages les plus intelligent de la théorie freudienne et aborde les dessous de l´homme avec beaucoup de nuance. C´est de plus un excellent cours de physique appliquée.

Cote : 7,7 / 10